Les concerts :


Bill Wyman’s Rhythm Kings, le concert au Royal Albert Hall du 12 novembre 2003.




Festival du Gaou, Six-Fours Les Plages en juillet 2003




Classic 21... 20ème anniversaire.




David Sonnenbluck et le Brussels Ballet.




The Musical Box au Cirque Royal le 3 novembre 2007 pour le "Black Show".




The SCABS play ’Royalty In Exile’.




One Way le 26 mai 2007 au Brussels Jazz Marathon.




Willy Willy & The Voodoo Band au Machels Bluesfestival le 5 mai 2007.




MARILLION au Forum de Liège le 12 mai 2007.




Saint au Bota le 25 février 2007... Concert d’enfer !




The Musical Box performs GENESIS - "Selling England By The Pound". Présentation.




The Machine, with Norbert Stachel.




Wallace Collection, le 9 décembre 2006, pour la 18ème édition des "Golden Years" au Sportpaleis d’Anvers (Antwerps Sportpaleis).




0110 - Le concert... frontstage




0110 - Les préparatifs du concert.




Wallace Collection en répétitions à Bruxelles




Beverly Jo Scott et Planet Janis à l’AB le 15 juin 2005




One Way aux Halles St Géry le 20 mai 2006




John Blackwell à la Jazz Station le 10 avril 2006




Mike Sanchez and his Band au Spirit of 66... Le concert du 23 mars 2006.




Aigles... Les retrouvailles et le concert du 25 mars 2006




Cœur de Rock, de Piero Kenroll, reçoit le Prix Crossroads




Spirit of 66 - 10 ans !




POCO - Spirit of 66 - 10 mai 2005




Skinny Molly - Spirit of 66 - 4 mai 2005




Willy Willy and the Voodoo Band - Présentation d’Hellzapoppin’ à l’AB




Jimi Hendrix - Émotions électriques... Loison-sous-Lens




Mike Sanchez and his Band au Spirit of 66, le 18 février 2005.




The Musical Box - The Lamb Lies Down on Broadway




Spirit Of 66 - Le cru 2004 !




Steve Earle & The Dukes




Willy With Wigbert




Graeme Allwright et Steve Waring




The Pretty Things - Spirit Of 66 - 8 octobre 2004 - 40 Years Anniversary Tour




Manfred Mann’s Earth Band & Status Quo... FN 19-10-04




The Pretty Things - Spirit Of 66 - October 2003




Peter Gabriel - Growing Up Tour



 
"The Musical Box" performs "Selling England By The Pound" au Cirque Royal de Bruxelles.

 

 

<A Voici un extrait du livre de Frédéric Delâge : Genesis... La boîte à musique .

Frédéric y évoque The Musical Box...

Comme tous les géants du rock, Genesis a évidemment enfanté de nombreux groupes-copies reprenant plus ou moins fidèlement son répertoire.

Mais de tous les mastodontes des seventies, il est le seul à disposer de son véritable clone.

Depuis le milieu des années 90, le groupe québécois The Musical Box s’est en effet donné pour mission de recréer à la perfection les concerts du Genesis de la période 1972-1975. Et a au fil des années poussé le vice loin, très loin.

D’abord, évidemment, en acquérant les instruments et appareils incontournables pour recréer le son originel de ce Genesis-là (mellotron, cabine leslie, guitares Rickenbacker, orgue hammond, arp pro soloist...). Mais aussi en reconstituant fidèlement les masques et costumes alors arborés par Peter Gabriel, les décors de l’époque, jusqu’aux mini-monologues dits par le chanteur grimé entre les morceaux...

La reconstitution des spectacles (de la tournée "Foxtrot" à celle de "The Lamb Lies Down On Broadway") s’est affinée au fil des années avec notamment les ajouts des diapositives diffusées lors des shows, auxquelles The Musical Box a eu accès directement via le management de Genesis.

C’est ainsi que plus de trente ans après l’original, The Musical Box a su s’imposer comme une fascinante machine à remonter le temps, miraculeuse pour les fans du groupe, principalement pour ceux qui ont eu la malchance de naître trop tard.

Et au cours des années 2000, le groupe n’aura eu aucun mal à remplir les salles au Canada, aux Etats-Unis ou, à partir de 2003, en Europe (notamment l’Olympia pour la France, en 2006 et 2007), parfois des salles où Genesis lui-même, ô ironie du sort, avait trois décennies plus tôt attiré beaucoup moins de monde...

Si tous les membres du groupe ont eu l’occasion de dire le bien qu’ils pensaient du parfait clone québécois, Peter Gabriel amenant ses filles à un concert à Bristol "pour leur montrer ce que faisait leur père dans sa jeunesse", Mike Rutherford poussant le bouchon jusqu’à déclarer à la BBC que "c’était mieux que l’original" (!), Phil Collins accepta carrément en 2005, lors du concert à Genève, de rejoindre sur scène The Musical Box pour, sur le morceau du même nom, prendre derrière la batterie la place de sa "copie" Martin Levac...



Serge Morissette me contacte vers la mi-janvier, Michelle Attanasio [1] lui ayant signalé mon article de présentation des deux concerts que doivent donner The Musical Box en Belgique.

Serge, Directeur artistique et documentaliste du groupe, a remarqué les photos prises à Forest National en 1974 et désire les obtenir en haute définition. Ce n’est pas la qualité des photos qui l’intéresse (heureusement car il est difficile de faire pire !) mais les détails.

Il en a découverts de nouveaux sur ces clichés.

De mails en mails, il m’apprend qu’il possède plus d’un millier de documents, des heures de films amateurs originaux..., le tout rigoureusement classé et archivé.

Ceci explique, bien évidemment, la qualité magistrale des reconstitutions.

Je lui annonce mon désir de photographier le concert de Bruxelles afin de booster celui de Liège. Serge est resté au Canada, empêché d’accompagner cette tournée, et va prévenir le groupe par mail.

Dimanche 28 janvier 2007.

Je gare la voiture dans la rue située à l’arrière du Cirque Royal. Un semi-remorque portant l’inscription Rock’n Roll Trucking et un double-decker bus se trouvent devant les entrées de service.

Je pénètre dans le Cirque et me retrouve à l’arrière de la scène, encombrée de flight-cases. « Solide matériel » !

Les roadies s’affairent depuis ce matin à le monter.

Une table de maquillage et une penderie se trouvent à l’abri des regards. Tous les accessoires que Peter Gabriel, pardon Denis Gagné, vont arborer s’y trouvent.
Sa compagne, Mélissa, l’aidera à se transformer.

Le Cirque côté face...
et côté pile !

Je fais le tour du propriétaire, parle avec l’ingénieur du son, me renseigne auprès de l’éclairagiste quant au timing des effets de lumière les plus importants afin d’éviter, dans la mesure du possible, de les rater.

J’aperçois une jeune femme. C’est Rachael, la compagne de Sébastien Lamothe, que Serge a prévenu. Elle me remet un pass.

François Gagnon, Sébastien Lamothe, Martin Levac et David Myers débutent le sound-check, tandis que Denis Gagné est assis dans la salle. Il préserve sa voix et se fait comprendre par gestes. Il ne commencera à parler qu’une heure avant le concert !

Voilà Francis Géron qui débarque avec Joël, chargés des panneaux Classic 21 à déployer dans la salle.

Francis, élu deux jours plus tôt « Verviétois de l’année 2006 » !

Mich arrive à son tour, accompagnée de son fils James, qui a déjà produit The Musical Box en Belgique.

Le sound-check se termine et nous nous retrouvons tous sur scène à discuter. Il reste trois bonnes heures à tuer avant le concert .

David ayant décrété qu’à Bruxelles : « c’est l’occasion de manger des moules près de la Grand-Place », me demande conseil. Le meilleur côtoie le pire, comme dans toutes les capitales. Je passe un coup de fil afin de vérifier si le restaurant que je lui renseigne est bien ouvert.

C’est le cas et je lui indique donc le chemin vers la rue des Bouchers, dans l’Îlot Sacré.

Martin Levac
Sébastien Lamothe

Mich, James et moi nous rendons dans un bistrot de la place de la Liberté, à un jet de pierre du Cirque. Rachael, sa petite fille Gia et Sébastien, s’y trouvent également. Nous les laissons entre eux.

Retour backstage vers 19 heures. Martin est assis dans un fauteuil du salon disposé avant les loges et pianote sur son PC. J’échange quelques mots avec Denis avant qu’il n’aille se préparer et vais récupérer mon matériel photo, enfermé dans une loge.

Nous rejoignons Francis car les portes du Cirque s’ouvrent.

Il y a foule devant le comptoir des réservations. Voilà Marc Ysaye, le directeur de Classic 21.
La chaîne-radio a bien annoncé le concert.

Qui dit Cirque Royal dit loge royale ! Pourquoi ne pas tenter... ? Je serais alors parfaitement dans l’axe et ne gênerais personne. Je me fais indiquer un responsable et lui demande si je peux m’y installer... Il hésite mais marque son accord, tout en me demandant de ne pas y faire entrer n’importe qui.

« Eh Mich, j’ai la clé ! »... « Quelle clé ? »... « Celle de la loge royale, évidemment ».

Mich, interloquée : « Comment t’as fait ? ». « Ben, j’ai demandé tout simplement ! ».

Nous nous y installons. Les VIP de Francis sont devant nous, dans le balcon jouxtant la loge. Francis les rejoint quelques minutes avant le début du concert. Je lui fais remarquer que s’il a été plébiscité par Verviers, c’est quand même moi qui occupe la loge royale !

Mes appareils sont prêts, l’un deux équipé d’un puissant et lumineux télé.

Nous apercevons Rachael et Gia cherchant une place dans la salle et les invitons à nous rejoindre.

Les lumières s’éteignent, les applaudissements retentissent en même temps que les premières notes du mellotron fusent...

Watchers Of The Sky !

Un immense frisson gagne la salle, et l’univers bascule !

Cirque Royal... loge royale. La clé m’est aimablement confiée. Pas de meilleur endroit pour shooter !
Watchers Of The Sky ! Un immense frisson gagne la salle...

Suivront Dancing with the Moonlit Knight, The Cinema Show, I Know What I Like, Firth of Fifth, The Musical Box, Horizons, The Battle of Epping Forest.

L’Ange présentait la plupart des morceaux interprétés.

Denis reprend, mot à mot, cette présentation. C’est hallucinant !

«  Old Michael walked past the petshop which was never open into the park which was never closed. And in the park was a very smooth, clean, green grass.

So Michael took off all his clothes and began rubbing his flesh into the wet, clean green grass. He accompanied himself with a little tune.

It went like this : (Peter Gabriel émet alors des sons étranges). Beneath the ground, the dirty brown writhing things called worms interpreted the pitter-patter from above as rainfall. Rainfall in worm-world means two things : mating and bath time.

Both of these experiences were found enjoyable to the worm colony simultaneously. And within seconds, the entire surface of the park was a mass of dirty, brown, soggy, writhing forms.

He was too pleased, old Michael, and he began whistling a tune this time to accompany himself : (Peter Gabriel siffle une petite mélodie).

Jerusalem Boogie to us perhaps, but to the birds it meant THE SUPPER IS READY ! »

Supper’s Ready, cette incroyable fresque musicale de plus de vingt minutes, hymne de la Prog, termine le concert.

A flower ?

Les applaudissements secouent le Cirque Royal et le public réclame The Knife.

The Musical Box ou Genesis, personne n’en sait plus rien, remonte sur scène et Denis, ou Peter, annonce : « The Knife ! », sans doute le morceau le plus rock de Genesis durant la période « Gabriel ».

WE HAVE WON...Some of you are going to die, martyrs of course to the freedom that I shall provide.

Apothéose, apocalypse !

Les instruments se taisent brutalement, définitivement, tandis que les applaudissements redoublent.

C’est terminé. Les néons, blafards, succèdent au light-show. J’emballe le matos, et nous quittons la loge.

Nous rejoignons Marc et des amis de Prog-Résiste au bar pour échanger nos impressions. Pour ceux qui sont présents ce soir et qui, comme certains d’entre nous, ont vu Genesis, le vrai, l’original, The Musical Box fait assurément l’unanimité.

Nous comprenons mal la résistance que d’autres opposent, arguant du fait qu’ils ont vu l’original, que rien ne sera jamais aussi bon et refusant de reconnaître la performance réalisée par The Musical Box.

Le rock a son lot d’intégristes !

Voici ce qu’écrivait mon ami Marc Vander Jeught concernant le concert du 5 février 2005 au Forum de Liège : « Avec eux, le terme de "Tribute Band" (hommage) n’a jamais eu autant de sens : on n’assiste pas à un concert, ni à une succession de chansons mais bien à un spectacle dans tous les sens du terme, comme ceux que proposait Genesis jusqu’en 1975 ».

Sur scène, c’est le démontage et le chargement du camion. Le groupe et les proches vont regagner le bus, équipé de 17 couchettes, qui va repartir de nuit afin de rejoindre Den Haag, au Pays-Bas, pour le prochain concert. Même si le véhicule est bien équipé, le repos n’est pas vraiment assuré.

Je vais saluer Francis et Joël qui sont dans le hall du Cirque.

Quatre « gamins » ( 15-17 ans ? ) se tiennent près des portes. Ils me regardent passer avec mon matériel et je leur lance : « Ah, il n’y a pas que des vieux ici ! ».

« Mais non, Monsieur (!), me répond l’un d’entre eux, je suis venu avec mes parents et j’ai amené des copains. C’était fabuleux ! Nous allons en parler à d’autres amis et aller au concert de Liège... ».

Il m’indique que de son père a assisté à un concert en Belgique qui a connu une panne de courant... Je leur évoque la Ferme, les concerts qui vont se succéder...

Ils sont attentifs, cherchent à en savoir plus... Et toujours la même (sympathique) remarque : « Quelle chance vous avez d’avoir vécu cela, quelle époque magnifique ».

Phrase à laquelle je réponds invariablement : « Oui, c’est exact... mais si l’un de vous veut échanger son âge contre mes souvenirs, c’est avec joie ! »

Bizarre... Jamais quiconque ne m’a répondu favorablement !

Cheveux longs et certainement pas les idées courtes !

Je quitte le Cirque le cœur léger. La relève est assurée et, j’en suis convaincu, la musique - l’œuvre - de Genesis traversera les siècles !

Tels Bach ou Beethoven.

The Musical Box aura posé la première pierre, créé la base des archives du groupe qui restera l’un des plus importants de la Prog.


Copyright 2007 PATFRACA - SOFAM - All rights of the producer and the owner of the work reproduced reserved. Unauthorised copying, public performance prohibited.


Le site de Frédéric Delâge

The Musical Box



 

 

[1Mich faisait partie de la "bande à Piero", a très bien connu Phil Collins à une certaine époque et a fait la tournée des collèges en Angleterre après le passage du groupe en Belgique. Peter Gabriel et Jill, son ex-épouse, sont ses amis.

 

 

édito - concerts - biographies - cd&dvd - archives - livres & revues - agenda - contact - liens - admin

Webdesigned & hosted by COOLTRAFIK